La surveillance synthétique est une approche active pour tester un site Web ou un service Web en simulant les demandes des visiteurs afin de tester la disponibilité, les performances et les fonctionnalités.

Le Monitoring Synthétique est un terme générique appliqué à de nombreux types de solutions de surveillance de sites et de serveurs. Les moniteurs synthétiques fonctionnent comme des robots qui se connectent à des sites Web, des services Web, des APIs et des serveurs pour vérifier la disponibilité, la fonctionnalité et les performances en utilisant un réseau de checkpoints externes aux serveurs du site Web depuis différentes parties du réseau ou du monde.

Considéré comme une approche « active » ou « proactive » de test, le Monitoring Synthétique et conduire des tests de manière planifiée s’oppose aux solutions de surveillance passive (comme le Real User Monitoring) qui nécessitent une action de l'utilisateur pour initier le test. Avec la surveillance passive, un problème peut passer inaperçu pendant un certain temps lorsque le trafic sur site est réduit. Du fait de l’approche active du Monitoring Synthétique pour tester un site ou un service, la plupart le considèrent comme la première ligne de défense contre les pannes et les ralentissements.

Types de surveillance synthétique

Bien que la liste des types de moniteur soit grande, la plupart des moniteurs appartiennent à l'une des trois catégories : disponibilité, performance et transactionnel. Les moniteurs plus avancés tels que les moniteurs d'application Web et les Full Page Check (contrôles de page complète) couvrent deux ce ces catégories ou plus.

SURVEILLANCE DE DISPONIBILITÉ

La surveillance de la disponibilité la plus élémentaire et signifie à la base que le site ou le service est accessible, mais certaines définitions étendent cette définition pour inclure la vérification du bon fonctionnement du site ou du service (Monitoring de Disponibilité Avancé). Dans sa forme la plus simple, un moniteur de disponibilité envoie un Get ou un ping et vérifie la réponse pour un code de succès. Les moniteurs de disponibilité plus avancés peuvent vérifier un contenu spécifique, le temps de réponse, tenter d'authentifier un utilisateur, effectuer un appel API ou vérifier une entrée de certificat DNS ou SSL.

SURVEILLANCE DE LA PERFORMANCE WEB

La surveillance de la performance Web amène la surveillance de la disponibilité au niveau supérieur et peut vérifier la vitesse de chargement de la page, afficher les performances élément par élément et signaler les temps de réponse de l'interface et du backend. Le Monitoring de Performance Web utilise fréquemment un navigateur en natif pour charger le contenu renvoyé pour le Monitoring en Navigateur Réel (Real Browser) et le Contrôle Complet de Page (Full Page Check). Le fait de charger le contenu renvoyé dans une fenêtre de navigateur réelle peut capturer des erreurs qui n'apparaissent pas initialement dans la première réponse. Les problèmes pris en charge par le Monitoring de Performance Web incluent la vérification du contenu, des erreurs et des réponses lentes provoquées par le contenu de tiers, des CDN et des bases de données répondant lentement. Le suivi des performances Web comprend également la surveillance multi-navigateurs et la surveillance mobile.

MONITORING TRANSACTIONNEL

Le monitoring transactionnel ou le Monitoring des applications Web  permet à la surveillance synthétique d'atteindre un niveau supérieur. L'ordinateur de point de contrôle exécute un script qui peut se connecter à un service, remplir des formulaires, acheter des produits et répondre aux invites du système. Le monitoring transactionnel teste les "bons parcours" et autres tunnels de conversion pour s'assurer que les visiteurs peuvent accomplir leurs tâches.

Comment fonctionne le Monitoring Synthétique ?

Comme décrit précédemment, le Monitoring Synthétique implique d'autres ordinateurs ou points de contrôle qui tentent sur une base régulière d'interagir avec une entité Web ou réseau (à l'intérieur ou à l'extérieur du pare-feu). Le processus nécessite quatre ou cinq étapes en fonction d'une erreur survenue au cours du test.

  1. Le système de surveillance choisit un point de contrôle pour effectuer le contrôle et envoie les instructions au point de contrôle.
  2. Le point de contrôle déclenche le contact, vérifie la réponse et opère en fonction du type de vérification dont le moniteur a besoin.
  3. Le point de contrôle rapporte ses résultats et ses découvertes au système de surveillance.
  4. Le système enregistre les informations pour le rapport, si la vérification a entraîné une erreur, le service demande immédiatement un nouveau test à partir d'un autre point de contrôle. Si le point de contrôle signale la même erreur, le système déclare l'erreur confirmée.
  5. Le système envoie une alerte pour l'erreur confirmée en fonction des paramètres d'escalade et des horaires de service.

Selon le type de test, ce processus peut se produire chaque minute ou jusqu'à une fois par heure. La plupart des marques vérifient la disponibilité chaque minute, la performance toutes les cinq minutes et les transactions toutes les 15 minutes.

Distribution géographique des points de contrôle

La surveillance synthétique nécessite de simuler l'expérience de l'utilisateur final et que les tests soient effectués dans les mêmes localisations géographiques que les utilisateurs finaux. Cela est essentiel pour un monitoring réussi. Parce que les erreurs peuvent n’affecter que certains utilisateurs, plus les tests sont ciblés, plus le système de surveillance risque de capturer une erreur régionalisée. La taille et la répartition du réseau de points de contrôle deviennent de plus en plus importantes avec une audience mondiale.

Pourquoi utiliser la surveillance synthétique?

Toute entreprise ou marque qui fournit du contenu ou des services via un réseau ou Internet a besoin de surveillance synthétique pour protéger sa productivité, ses revenus et sa réputation. Lorsque la disponibilité et la performance sont essentielles à la mission, une marque ne peut pas attendre ses utilisateurs finaux pour être informé d'un problème. Au moment où les utilisateurs commencent à se plaindre, il est trop tard. La marque a subi des dégâts en raison des problèmes, et jusqu'à ce que le problème soit résolu, la réputation et les revenus de la marque en souffrent.

RÉSOLUTION DE PROBLÈME PLUS RAPIDE

Les supports de contenu et de technologie changent en continu et la moindre modification du site ou de l'infrastructure peut mettre toute marque à genoux si tout ne fonctionne pas comme prévu. Les mauvaises performances et les pannes apparaissent rapidement lors de l'utilisation du Monitoring Synthétique. L'accès instantané à des rapports détaillés sur une erreur (parfois avec des captures d'écran) permet aux équipes de répondre rapidement. Souvent, les équipes peuvent trouver la cause originelle et implémenter une solution avant que les utilisateurs finaux n’en prennent conscience.

ALERTE

Les alertes devraient se produire avant que les utilisateurs finaux n'éprouvent de problèmes avec un site ou un service. Bien que certaines approches passives de la surveillance incluent l'alerte, l'approche proactive de Monitoring Synthétique fonctionne bien pour alerter une équipe de problèmes au plus tôt. La surveillance synthétique peut vérifier et vérifier de nombreux détails et identifier les situations avant qu'elles ne deviennent des problèmes tels que des performances réduites à partir d'un serveur de base de données.

SUIVI DU CONTENU DE TIERS

Le contenu de tiers se présente sous de nombreuses formes, par exemple, la publicité, les systèmes de gestion des paiements, les CDN et les solutions analytiques. La performance de ces fournisseurs tiers affecte les performances du site hôte. L'utilisation d'un service de surveillance indépendant permet aux marques de faire en sorte que leurs fournisseurs tiers soient responsables de la disponibilité et de la performance de leur produit.

SLA ET SURVEILLANCE SYNTHETIQUE

Outre les performances et la fonctionnalité, les entreprises utilisent le Monitoring Synthétique pour valider les SLA (Service Level Agreement). Les rapports détaillés permettent aux entreprises de montrer le pourcentage exact de disponibilité pour une période donnée. Certaines entreprises utilisent les rapports pour fournir une preuve à leurs clients qu'ils ont répondu aux obligations de leur SLA, d'autres entreprises utilisent les rapports pour suivre la disponibilité des sites Web et des services desquels ils dépendent.

Conclusion

Avec le Monitoring Synthétique, une marque peut surveiller de manière proactive les ressources Web et réseau et recevoir des alertes lorsque les choses ne fonctionnent pas comme prévu. En raison de la flexibilité offerte par le Monitoring Synthétique, une marque devrait considérer le Monitoring Synthétique comme première ligne de défense pour protéger sa disponibilité, ses performances et ses fonctionnalités.